Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

AccueilSavourerLes "Faiseurs de Cognac"

Imprimer

BOUILLEUR(E) DE CRU

 
QUAND DISTILLER SE CONJUGUE AU FÉMININ
L'imposant alambic
L’imposant alambic

Au village de Biard, à Segonzac, derrière un grand porche charentais nous sommes allés à la rencontre d’une des rares femmes qui possède le mystérieux savoir faire de distillatrice de Cognac.

Au pied de l’impressionnant alambic la première réaction du visiteur est de se demander comment Nathalie pilote cette machine dont on entend souffler la chaudière et qui laisse s’écouler, au bout d’un long tuyau en cuivre un liquide pur, transparent comme de l’eau, saturé d’alcool qui, après filtration, emplit peu à peu une belle barrique patinée.

Dans l’immense chai où, avant 1994, son père était le maître, notre distillatrice a le geste précis, assuré, économe d’une professionnelle au sommet de son art, on devine qu’un seul regard lui suffit pour juger de la bonne marche de la machine et de l’avancée de la chauffe en cours.

Mais c’est son nez qui devient son meilleur "conseiller" lorsqu’il s’agit de juger des arômes, de leur

Le nez de Nathalie
Le nez de Nathalie

subtilité, de leur élégance, car Nathalie prétend que les femmes peuvent plus que les hommes apporter ces qualités au Cognac, réaliser cette alchimie complexe qui caractérisera le produit fini. On ne va pas la contredire au moment où beaucoup mènent une opération de séduction auprès de la clientèle féminine.

Alors, si vous passez par Biard, n’hésitez pas chercher Nathalie Bourdet, si elle n’est plus occupée à la distillation, elle sera sûrement en train d’accomplir une des multiples tâches de son métier de viticultrice et bouilleur(e) de cru et elle vous parlera de ses projets : se lancer dans la commercialisation de ses produits avec sa soeur aux manettes pour la communication.